شروخ في المرايا

Abdelkrim GHALLAB

Fissures dans le miroir, 1994

Deux éditions

Maison d'édition Toubkal, Rabat
Ministère marocain de la Culture et de la Communication, Rabat (2001)

(Prix du livre pour le Maroc en 1994)

Adam a vécu et nous avons vécu avec lui après des millions d’années en comptant le temps : heure, jour, mois, année ... jusqu'à la fin de soixante ou soixante-dix ans, puis donnons le chapelet à d’autres pour compter à leur tour. Le temps meurt chaque instant, chaque jour sans qu'on lui dise au revoir avec chagrin. Peut-être qu'il n'en vaut pas la peine, parce qu'il est responsable de ... la perte de millions de personnes. Je suis parmi ces millions ... Les miroirs se succèdent sur la page humide du vieux fleuve paresseux. Le dernier des miroirs était clair, brillant et glorifié ... Il s'est approché de mes yeux, comme si l'eau du fleuve remontait de son cours, comme si mes yeux y descendaient, Il y avait un visage que je ne connaissais pas. Je n'avais ni ami, ni compagnon, ni adversaire, ni ennemi. Il était arrogant, pâle, fatigué, ennuyé, dégoûté, frustré… Armé de tout mon courage. J'ai rassemblé tout ce qui vivait dans ma conscience du passé, du présent, du futur ... Le miroir clair s'est estompé et je l'ai jeté entre les vagues de boue et l'eau de la rivière l'a pelleté vers la mer ...

Lecture critique du roman Fissures dans le miroir
Abou al-Maati Abou al-Naja (en arabe)

Précédent
Suivant

------------------------------------------

Nombre de visiteurs