أصوات

Référence à Abdelkrim GHALLAB

Voix (Voci), 1994

 

Sulayman Fayyad

Sellerio editore Palermo

Considéré comme un innovateur, Sulayman Fayyad, maître de la narration courte, ses histoires se déroulent de préférence dans le monde des banlieues et des villages ruraux. La rencontre de cultures différentes, l'une hégémonique et l'autre sans succès, déchaîne l'agressivité des femmes d'un village de la vallée du Nil contre une Française nouvellement arrivée.

Contrairement à d'autres pays européens, l'Italie a une surdité résistante envers la littérature provenant du monde arabe. Et pourtant, pour des raisons qui découlent de la formation de ces écrivains, de la forme même de leurs moyens littéraires, il s’agit d’une littérature qui est naturellement un "pont" qui, espérons-le, va même jusqu'à l’Occident. Et de là provient son cachet supérieur de civilisation; et c’est peut-être surtout l’irrésistible mélancolie, le pessimisme, qu’ils entraînent dans le désir d’être différent et ailleurs. Les voix (ce sont les voix des huttes, des pays poussiéreux qui bordent le grand fleuve, et elles parlent distinctement, chacune se référant de son point de vue et avec son accent) mettent en scène un thème qui est de plus en plus le thème de l’époque actuelle: rencontre entre différentes cultures, l’une dominée par l’autre, sans succès, et toutes deux innocentes, par curiosité, par indifférence, par orgueil humilié. Et cela se passe à travers une histoire ordinaire avec une issue soudaine et cruelle. De retour dans son vieux village du Nil, après des décennies de distance, un homme qui fit fortune à Paris; rapporte de l'argent, des projets et une nouvelle épouse, Simone. Simone est une intellectuelle douce et respectueuse, mais c'est comme si l'œil de l'Ouest lointain s'ouvrait sur le village misérable, qui commence à se regarder de lui-même. Le haïssant peu à peu, lui souhaitant de sortir, de retourner dans l'unique refuge de la tradition.

------------------------------------------

Nombre de visiteurs